Nation migrante

 

La quatrième édition de Jaou Tunis aborde la migration au sens large du terme, qu’elle soit forcée ou volontaire, économique ou politique, formelle ou clandestine... La migration nous interpelle sur notre rapport à soi et à l’Autre, mais aussi sur les notions de frontières, d’appartenance et d’identité. Autant de problématiques qui marquent notre quotidien et qui sont présentes aujourd’hui dans les productions artistiques et culturelles de nombreux artistes et intellectuels de la région.

Etre en mouvement, se déplacer, aller vers l’Autre... L’humanité s’est bâtie sur les flux de personnes, du Sud au Nord, de l’Est à l’Ouest. Notre monde postmoderne marqué par une globalisation omniprésente cherche avec violence d’empêcher l’humain de poursuivre sa construction, son évolution dans le contact, le frottement avec l’autre. Pourtant, au vu des lieux mythiques, empreints d’histoire des quartiers de la Goulette et du Kram, on a envie de prolonger l’histoire, de dérouler ce mouvement perpétuel de la circulation. La jeunesse empreinte de liberté se voit emprisonnée dans des spaces codifiés dans lesquels l’horizon est limité, et les perspectives d’ouverture restreintes. C’est pourquoi une vingtaine d’artistes ont posé leurs valises dans les quartiers de cette banlieue de Tunis pour recréer le lien social, se reconnecter à l’individu en créant avec la jeunesse une nouvelle nation, une nation sans frontière, une nation mouvante, où seul l’être humain compte: La Nationmigrante .
Sous toutes ses formes, dans toutes ses expressions, Nation migrante offre à l’art un laboratoire, un lieu pour repenser les connexions entre les arts performatifs et la vie quotidienne, la société et l’artiste, l’Homme et son territoire et pas seulement. L’artiste pense et définit son œuvre avec la communauté, sa première cible, avec comme mission de lutter contre certaines crises sociales majeures de notre temps, liées entre autre à la migration. Dans une démarche participative, l’artiste crée de nouveau le tissu social, en instaurant le dialogue avec la population locale, premier acteur de cette édition de Jaou Tunis. Sur ce territoire éphémère, ouvert et modulable, l’artiste repense sa pratique dans une dimension communautaire et humaine. A travers les pavillons de la Nation migrante, abrités dans des espaces insolites, Jaou Tunis invite à une réflexion globale sur la migration à travers des expériences artistiques où le point de convergence est de retrouver la libre circulationdes individus et de la pensée.

 

Trois axes forts et symboliques définissent la plateforme en mouvement de Jaou Tunis 2017 :

- "Passer les frontières" - Les Rencontres-débats
A chaque édition de Jaou Tunis, un thème d’actualité est débattu, réunissant différents spécialistes et personnes concernés par le sujet.
Pour cette nouvelle édition, les rencontres-débats intitulées "Passer les frontières" pensent la migration sous plusieurs angles : artistique, historique, politique, économique, sociale.
Elles réunissent une trentaine d’intervenants pour échanger sur la migration sous un angle socio-politique et économique à travers une approche culturelle et historique. Ces rencontres auront lieu du 12 au 13 mai 2017 Beit Al Hikma - L’Academie Tunisienne des Sciences , des Lettres et des Arts.
En dehors de Beit El Hekma, Jaou Tunis propose d’autres rencontres de formats différents, animées par des artistes en anglais, alliant performances et interactivité.
 
- "La Nation Migrante" - L'exposition
Produite sous le commissariat de Lina Lazaar, une exposition sous forme de parcours s'articule autour de la ligne du TGM. Ce circuit traverse les banlieues de la Goulette et du Kram, des lieux emblématiques de la migration : au siècle passé, ces quartiers symbolisaient la cohabitation entre diverses communautés (juives, chrétiennes et musulmanes d’un côté et italiennes, maltaises, françaises, etc. de l’autre).  Chacun de ces lieux insolites propose des interventions artistiques (visibles du 12 au 16 mai) ou des événements (se réferer au programme pour les horaires) qui explore le thème, en tentant d'impliquer la société civique et de lui offrir l'opportunité de reprendre possession de ce thème largement abordé par l'art et les médias.
Ces projets sont animés par des artistes de toutes les disciplines : musiciens, acteurs culturels, plasticiens, photographes, danseurs... Des créations artistiques originales et inédites à découvrir dans des lieux insolites.
 
- "Le tour des galeries" - IN & OFF
Organisé à l’occasion de Jaou Tunis pour découvrir les expositions proposées par les galeries d’art entre La Goulette et la Marsa.
Cette année, Jaou propose aussi aux galeries d'exposer une oeuvre hors les murs. A découvrir dans le programme des galeries "off"...
 

D’autres événements se déroulent en marge de Jaou sur le même thème. Vous pouvez consulter notre séléction dans la rubrique "Tunis du 12 au 16".