• La 4ème édition de Jaou Tunis aborde la migration au sens large du terme, qu'elle soit forcée ou volontaire, économique ou politique, formelle ou clandestine...
    La migration nous interpelle sur notre rapport à soi et à l'Autre, mais aussi sur les notions de frontières, d’appartenance et d’identité.
    Autant de problématiques qui marquent notre quotidien et qui sont présentes aujourd’hui dans les productions artistiques et culturelles de nombreux artistes et intellectuels de la région.

    Jaou Tunis 2017 invite à une réflexion globale sur la migration selon les 4 axes suivants:

    - Le symposium "Passer les frontières" qui se tiendra à Beit el Hikma
    - l'Exposition "Nation Migrante", créations artistiques originales disséminées entre le Kram et la Goulette
    - Tour des galeries, expositions proposées par les galeries d'art entre la Marsa et la Goulette
    - Événements en marge de Jaou Tunis

    Symposium "Passer les frontières"

    1- La migration au miroir des arts (Alya Sebti, Barrack Rima, Justinien Tribillon)
    2- Artistes en mouvement (Christian Reigneaud, Saima Samoud, Meriem Bouderbala)
    3- La migration en débat (Clarissa Azkoul, Rokia Traoré, Giuisi Nicolini, Radhouane Ayara)
    4- L’odyssée de la migration (Helene Orain, Jalal Al Husseini, Raja Yassine Bahri, Faouzi Mellah)
    5- A l’épreuve des frontières (Samia Makhlouf, Caterina Famularo, Blamassi Touré, Sana Bousbih, Selma Belkhodja)
    6- Témoignages (Daouda Sow, Kamel Barkaoui)

    Le OFF :

    1- Les fantômes de Suq el Grana (Rafram)
    2- Art Matters series (Bettina Pelz, Aymen Gharbi, Haythem Ben Cheikh, Houda Ghorbel, Wadii Mhiri, Niklas Grun)

    Exposition "Nation Migrante"

    Les artistes :

    Abdesselem Ayed et Nadya Zaarougui (Tunisie), Amel Bennys (Tunisie), Design Lab (Tunisie), Farah Khelil (Tunisie), Hamadi Ben Saad (Tunisie), Haythem Zakaria (Tunisie), Hela Ammar (Tunisie), Leila Alaoui (Maroc), Malek Gnaoui (Tunisie), Mouna Jamel Siala et Pauliina Salminen (Tunisie-Finlande), Marianne Catzaras (Tunisie), Othmane Taleb (Tunisie), Saif Chida-Ferielle Doulain et Xmed (Tunisie-France), Selim Ben Cheikh (Tunisie), Severin Guelpa (Suisse), Sophia Baraket (Tunisie), Houda Ghorbel et Wadi Mhiri (Tunisie), Wassim Ghozlani (Tunisie), Moufida Fadhila (Tunisie)

    Evenements

    Tahamata (Le collectif Debo)
    Exposition de la collection de l’Atelier Driba (Mohamed Messadi)
    Heard Live+ Workshop (Nikolaos Symeonidis)
    Al Aers (Corps citoyen)
    Gouvernorats mobiles (Slim Gomri)
    Workshop de bande dessinée (Lab 619, Barrack Rima, Jeremie nsingi)
    Exposition Mort-vivant (Omar Bey)
    Tree Memorial (Acacias For all)
    Performance théâtrale (Marianne Catzaras, Rosseela Paolicchi)
    Projection de « regards croisés » (Ramzi Laamouri, FTCC)

    Tour des galeries

    Selma Feriani Gallery (Zied Antar, Nidhal Chamekh)
    Le Violon Bleu- l’atelier d’ali Bellagha (Ali Bellagha)
    Agorgi- Un meilleur monde est possible- (Walid Ardhaoui)
    Ghaya Gallery (Inkman)
    Galerie El Marsa- S’hab/S’mé (Atef Maatallah, Alaeddine Slim, Maher Habib Gnaoui)
    Maison de la Plage – L’allée des anges (Othmane Taleb)
    Galerie Roubzoff (Adel Akremy)

  • La 3ème édition de Jaou-Tunis revêt en 2015 une importance particulière en raison du contexte que connait la Tunisie depuis l'attaque contre le Musée National du Bardo.

    Jaou-Tunis 2015 s’est déployé sur trois temps forts :

    - Un symposium : «Culture visuelle à l'ère du conflit global» organisé par Ibraaz
    - L’exposition : « Le monde entier est une mosquée » avec le commissariat de Lina Lazaar
    - Le tour des galeries

    Symposium «Culture visuelle à l'ère du conflit global»

    1- La culture à l’ère des conflits ( Ghazi Gherairi, Alexendre Kazerouni, Frédéric Mitterand, Sultan Al Qassemi, Mohamed Aziza, Anthoney Downey, Lina Lazaar, Aadel Essaadani)
    2- Quelle place pour l’archive dans l’Art contemporain du monde Arabe (Anthoney Downey, Hiwa K, Nadia Kaabi-Linke, Tania El Khoury, Hela Ammar, Slavs and Tatars, Amal Khalaf)
    3- Le corps en question dans la choregraphie Tunisienne (Hela Fattoumi, Oumaima Manai, Wael Maghni, Marwen Errouine, Imed Jemaa, Syhem Belkhodja)
    4- Thinkers and Doers (Amandine Lepoutre, Lilia Ben Gacem, Anne-Helene Decaux, Valerie Konde, Amine Chouaieb, Alizée Doumerc, Camille Caubriere, Bobby Demre, Mourad Sakli)
    5- Le Maghreb de la Culture : état des lieux (Svetlana Costa, Annabelle Boissier, Mourad Sakli, Wassim Ghozlani, Moncef Dhouib, Hend Meddeb, Evengeline Kim, Anthony Downey)
    6- Le futur incertain des institutions culturelles dans le monde Arabe (Sultan Al Qassemi, Saleh Barakat, George Arbid, Sofiane Ouissi, Lina Atallah, Antonia Carver)

    Exposition « Le monde entier est une mosquée »

    L’exposition « Le monde entier est une mosquée » est en fait un musée mobile installé dans plus de 20 conteneurs de voyage. Itinérante, l'exposition se compose d'œuvres insolites associées à des performances artistiques d'une vingtaine d'artistes venant de Tunis, Beyrouth, Abha, Le Caire, Bagdad et autres :

    Adel Abidin (Irak), Raja Aissa (Tunisie), Ammar Al Attar (Emirats arabes Unis), Nasser Al Salem (Arabie Saoudite), Rashed Al Shahai (Bahrein), Ayman Baalbaki ( Liban), Ghalia Benali (Tunisie), Lina Ben Rejeb (Tunisie), Zoulikha Bouabdellah (Algerie), Mounir Fatmi (Maroc), Aicha Filali (Tunisie), NIcene Kossentini (Tunisie), Nadia Kaabi-Linke (Tunisie), Maha Malluh (Arabie Saoudite), Asma M’Naouar (Tunisie), Moataz Nasr (Egypte), Mahmoud Obaidi (Irak), Noutayel (Tunisie), Yazid Oulab (Algerie), Wael Shawky (Egypte), Haythem Zakaria (Tunisie).

    Tour des galeries

    Agorgi – «Burning Day» (Ibrahim Maatouss)
    Violon Bleu (Samir Triki)
    Atika (Hedi Turki)
    Ghaya gallery – «Introspection» (Mohamed Ben Khalfallah, Mohamed Ben Slama, Ymen Berhouma, Meriem Bouderbala, Hamza Bounoua, Noutayel, Faten Rouissi, Mourad Salem)
    Selma Feriani Gallery- « Fabrica 0464 »- (Malek Gnaoui)
    Galerie El Marsa – «Under construction» (Atel Maatallah) « Cocotteries&co» (Halim Karabibene)
    Musk and Amber (Reem Al Faisal)

  • Les rencontres des Arts et de la Culture du Maghreb de Jaou Tunis ont eu lieu au Musée National du Bardo le 10 mai 2014.
    Pour sa deuxième édition, la conférence a porté sur les centres d'art contemporain dans et autour du Maghreb, avec des intervenants de toute la région et au-delà, invités à examiner les activités et le développement de leurs institutions culturelles respectives.

    Symposium

    Les panels étaient les suivants :

    1- Centres d’art contemporain et culture de proximité (Kamal Lazaar, Moez Safta, Redha Moali, Djamil Aissani, Akila Mouhoubi, Adel Essadani, B’chira Triki, Mohamed Ben Soltane, Faten Mehouachi, Mohamed Mourabiti)
    2- Art participatif et espaces de créations (Marie Monique Steckel, Vincent Puig, Hassan Darsi, Sihem Belkhodja, Paul Vandenbroack, Elisabeth Cestor)
    3- Recommandations pour les futures institutions (Anthony Downey, Aaron César, Marie Murraciolle, Dina Matar)
    4- Art et communication (Nadia Zouari, Alia Hamza, Cyrine Gannoun, Jihène Turki, Adel Hmida, Paolo Perrelli, Assya Hamdi, Aicha Gorgi, Monsef M’sakni)

    Tour des galeries

    Le programme de cette année comprenait aussi des expositions d'œuvres d'artistes régionaux et un tour de galeries qui comprenait :

    Galerie El Marsa – « Survivances » (Nidhal Chamekh, Atel Maatallah, Fakhri El Ghezal)
    Hope! Contemporay – « Heads 2 » (Hela Lamine, Mourad Salem, Mehdi Bouanani)
    Agorgi – « vingt sur vingt » (Ymen Berhouma)
    Violon Bleu – « Sur le fil » (Hela Ammar)
    Selma Feriani Gallery – « Reflection » (Raja Aissa)

  • La Fondation Kamel Lazaar a organisé le 2ème rencontre Art et culture au Maghreb le 10 mai au Musée du Bardo à Tunis. Le thème en question était : l'Avenir des Arts au Maghreb Contemporain.
    Il s'agissait d'un suivi aux questions posées l'an dernier sur les questions de coordination, d'archivage et de recherche théorique dans le domaine des Arts visuels dans le Maghreb.
    Rachida Triki a organisé ce forum en invitant les acteurs et les théoriciens clés de la scène de l'Art Maghrébin.

    Symposium

    Un grand nombre de spécialistes, historiens de l'art, archéologues, critiques et artistes se sont réunis pour écouter et échanger des idées avec les conférenciers participants aux 4 panels suivants:

    1- Parrainage au Maghreb (Ghita Triki, Oussema Rifahi, Wafa Gabsi)
    2- Structure du musée et parrainage (Bernadette Dufrenne, Abdelkader Dahmani, Farid Zahi)
    3- Le marché de l'art. Etude de cas: Tunisie (Lina Lazaar, Galerie Gorgi, Galerie Salma Feriani, Galerie Violon Bleu, Centre d’Art Vivant, B’chira Art Center)
    4- Comment réactiver l'art traditionnel de façon contemporaine ? (Nacéra Benseddik, Taher Ghalia, Houcine Tlili, Mehdi Benedetto)

Partenaires

Partenaires Médias